Le cadre de l’action

 A. Cinq artistes plasticiens en immersion dans cinq organisations privées ou publiques de la région Alsace
Le premier groupe d’intervention rassemblera Francis Guerrero, Stéphanie Leininger, Alice Retorré, Delphine Rigaud et Julie Vayssière. Outre leur capacité à créer en relation à autrui et au contexte dans lequel ils interviennent, ces cinq artistes s’impliqueront dans une dynamique d’échange et de réflexion partagée autour de cette expérience.

B. Une artiste plasticienne coordinatrice du projet en immersion au Syndicat Potentiel
Catherine Gier, après avoir été l’une des artistes sélectionnée pour participer au dispositif Précaritas, poursuivra sa mission au sein du Syndicat Potentiel en développant et coordonnant le projet OPA.
Elle aura pour mission de monter le dossier-projet, de fédérer les partenaires, de procéder aux recherches de financement, d’animer l’équipe d’artistes, de contribuer à développer le groupe de réflexion accompagnant le projet, de gérer les relations presse et d’assurer le suivi de l’action auprès des entreprises et institutions d’accueil et des artistes en immersion.

C. Un contrat d’intervention et une convention de mécénat
Un contrat est signé entre l’artiste, l’organisation d’accueil et le syndicat potentiel.
Le contrat précise les modalités de l’intervention de l’artiste, défini la durée d’immersion (3 mois au moins) ainsi que les obligations réciproques auxquelles chacune des parties en présence accepte librement de se soumettre (ces obligations sont précisées en fonction de la relation particulière qui s’établit entre chaque artiste et sa structure d’accueil au cours d’une première période d’entrée en relation).
Le contrat précise également le montant de la rémunération, des frais de production, d’hébergement et de déplacement qui seront versés à chaque artiste. Enfin, une convention de mécénat est signée entre l’organisation d’accueil et le syndicat potentiel, qui précise la nature et le montant du don, les obligations du bénéficiaire ainsi que le titulaire des droits d’auteur.

D. Une rémunération d’intervention
La rémunération des artistes se fait sur production de leur part d’une facture d’honoraires spécifiant leurs actions et productions. Ces honoraires se montent à 1500 euros par mois d’intervention.

E. Une enveloppe de production
Une enveloppe destinée aux éventuels frais de production des artistes en immersion est ouverte.
Celle-ci se monte à un maximum de 2000 euros par artiste. Le déblocage de cette enveloppe se fait sur présentation des factures engagées dans le cadre d’une production réalisée dans le contexte spécifique d’OPA.

F. Une action fédératrice
L’action OPA se conçoit sur le mode d’un partenariat entre les six artistes, le Syndicat Potentiel, les organisations d’immersion et les organismes de tutelle du monde de l’art et de l’économie :
- DRAC Alsace, FRAC Alsace, CRAC, Réseau Art Contemporain Alsace, Musées de Strasbourg, Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, Le Quai Ecole Supérieure d’Art de Mulhouse
- Région Alsace, Département du Bas-Rhin, Département du Haut-Rhin Ville de Strasbourg ;
- CCI de Strasbourg, Colmar et Mulhouse, Chambre des Métiers, CRES, ANPE, ADMICAL, Club CIMESS…).

0 Responses to “Le cadre de l’action”


  1. No Comments

Leave a Reply

You must login to post a comment.