Un artiste en entreprise : pour quoi faire ?

« Le travail d’un artiste dans un contexte donné, perd de son intérêt si ce contexte est déplacé pour être reproduit dans un cadre muséal. On ne peut plus parler alors de travail contextuel mais plutôt de reproduction réaliste d’une situation donnée. Ici nous parlerons de travail circonstanciel, dans le sens où ce qui constitue l’œuvre c’est justement ce qui est en œuvre, ce qui se joue dans l’environnement du metteur en œuvre (celui qu’on nomme encore pour l’instant « artiste »). Le contexte en tant que tel, comme condition de création, de diffusion et d’existence de l’œuvre.»

Francis Guerrero, OPA Pistes de pensée mais à travers champs, 23 août 2007

Outre l’intérêt évident de ce projet pour l’élargissement pour les artistes des possibles de création et de rémunération, il nous paraît que la présence d’un artiste dans une entreprise peut être à l’origine d’expériences constructives pour les organisations dans les processus qu’elle conduisent en vue d’atteindre leur objectif .

Ainsi, l’artiste peut faire profiter l’entreprise d’une ouverture sur les méthodologies et moteurs propres à son activité, potentiellement partageables :

- Employer une grande liberté de méthode au service de la créativité et de l’invention.
- Apprendre à faire confiance à son intuition et à son talent.
- Avoir le besoin de savoir ce qui est essentiel.
- Connaître l’importance du détail.
- La conscience professionnelle est fondamentale.
- Encourager l’imagination, la fantaisie, la rupture, l’étrange.
- Rechercher le paradoxe.
- Expérimenter sans cesse.
- Jouer avec la prise de risque.
- Rendre contagieux l’enthousiasme et le désir.
- Assumer les échecs.
- Essayer de transformer les ratages en piste de travail.
- Instaurer un questionnement permanent.
- Contourner les hésitations paralysantes.
- Oser.
- Savoir transformer le stress en énergie créatrice.

0 Responses to “Un artiste en entreprise : pour quoi faire ?”


  1. No Comments

Leave a Reply

You must login to post a comment.